La rue de la Couronne et le quartier Saint-roch (vers 1860)

Faubourg Saint-Roch, Québec, QC, vers 1860, William Notman, N-0000.193.18.2, Musée McCord http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/

Faubourg Saint-Roch, Québec, QC, vers 1860, William Notman, N-0000.193.18.2, Musée McCord http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/

William Notman a réalisé cette photographie vers 1860. Saint-Roch est alors un quartier déjà densément peuplé (plus de 18 000 en 1861) qui vit principalement de la construction navale, en déclin, et de l’industrie du cuir. Quelques édifices se distinguent des bâtiments de plus petite stature : à gauche, la halle du marché Jacques-Cartier (emplacement de la bibliothèque Gabrielle-Roy), construite en 1857, et, à droite, le couvent de la congrégation de Notre-Dame (emplacement de l’Hôtel Pur), édifié en 1844. En arrière-plan, à gauche, on devine l’hôpital de la Marine (emplacement des bureaux de l’Agence du revenu du Canada), inauguré en 1834. Fait à noter, le territoire aujourd’hui occupé par le quartier Limoilou (en fond de toile) est encore pratiquement vierge en 1860.

Malgré l’incendie de 1866, qui rase une partie du quartier, Saint-Roch émerge rapidement en tant que centre industriel en raison de sa position géographique et de son large bassin de population. Le commerce y est également florissant, en particulier sur la rue Saint-Joseph qui bénéficie des services du tramway dès 1865. La première moitié du 20e siècle constitue l’âge d’or des grands magasins comme Pollack, Paquet ou Laliberté qui ont pignon sur la rue Saint-Joseph ou le boulevard Charest, inauguré en 1933. Témoin de cette époque, l’édifice du Syndicat de Québec, devenu l’édifice CGI  (au centre sur la photo de 2014), abrite commerces et bureaux de nos jours.

Collection de l'auteur, 2014

Collection de l’auteur, 2014

Les années 1960 marquent le déclin des centres-villes nord-américains. Saint-Roch ne fait pas exception. À la désertion de la classe moyenne, qui gagne la banlieue, s’ajoute l’atrophie des activités commerciales et désindustrialisation du quartier. Plusieurs solutions de revitalisation sont envisagées au cours des décennies 1970 et 1980 (Mail Saint-Roch, bétonnage des berges de la rivière Saint-Charles, projet de la Grande Place) mais elles donnent des résultats mitigés. La relance n’apparaît véritablement qu’à partir des années 1990 et 2000. Cette période voit notamment l’aménagement du parc Saint-Roch et l’implantation d’institutions publiques (INRS, ÉNAP) et d’entreprises technologiques qui sont bien visibles en 2014.

Localisation sur Google Maps

Plan du quartier Saint-Roch, 1871 (plan intégral disponible en ligne)

Extrait de Plan of the City of Quebec for the Quebec & Levis Directory, 1871, Paul Cousin (firme Marcotte & Levy), G 3454 Q4 1871 C68 CAR, Bibliothèque et Archives nationales du Québec http://www.banq.qc.ca/

Extrait de Plan of the City of Quebec for the Quebec & Levis Directory, 1871, Paul Cousin (firme Marcotte & Levy), G 3454 Q4 1871 C68 CAR, Bibliothèque et Archives nationales du Québec http://www.banq.qc.ca/

Complément d’information

Article traitant des efforts de rénovation urbaine dans Saint-Roch depuis les années 1960.

Documents consultés

Répertoire des toponymes de la ville de Québec

Bureau d’agriculture et de la statistique, département du recensement. Recensement des Canadas 1860-1861. Vol. I : Recensement personnel. Québec, imprimé par S. B. Foote, 1863, 595 p. (disponible en ligne, voir p. 4 pour y consulter le sommaire de la population à Québec. À noter que Saint-Roch était constitué, à l’époque, des quartiers Saint-Roch et Jacques-Cartier).

Division du Vieux-Québec et du patrimoine. Saint-Roch : un quartier en constante mutation. Québec, Ville de Québec, 1987, 54 p. Coll. « Les quartiers de Québec ». (disponible en ligne en format pdf)

LACOURSIÈRE, Jacques et Pierre CARON. Québec et sa région. Montréal, Les Éditions de l’Homme, 2008, 371 p.

LEMOINE, Réjean. « Quartier Saint-Roch, la renaissance du cœur urbain de Québec ». Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française. Québec, d’hier à aujourd’hui.

Luc NOPPEN et Lucie. K. MORRISET. L’architecture de Saint-Roch : guide de promenade. Québec, Ville de Québec/Publications du Québec, 2000, 139 p.

Advertisements

10 réflexions sur “La rue de la Couronne et le quartier Saint-roch (vers 1860)

  1. Tres interessant, j’aime tout ce qui touche le patrimoine, l’hoistoire et la protection de vieux immeubles de valeur historique. Il y a sur St Joseph coin Mgr Gauvreau un vieil immeuble, que vous avez sans doute vu, datant des annees 1840 (de l’archithecte Thomas Baillarge) qui anciennement logeait une epicerie, il est maintenant la propriete de GM Developpement et serait maintenant vacant. Auriez-vous acces a des images anciennes de celui-ci? Pour moi cette epicerie elegante d’antan serait une belle candidate pour une restauration fidele a l’original de Monsieur Baillarge. J’espere que les gens de GM Developpement y voient sa valeur pour St Roch et la ville. Et pour vocation, J’y verrais une petite succursale de style J.A Moisan. Qu’en dites-vous?

    J’aime

Vous avez des commentaires ou des suggestions?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s