L’église de Notre-Dame-de-la-Nativité de Beauport (avant 1916)

Vue de la quatrième église de la paroisse mère de Beauport entre 1890 et 1916. (Beauport . - [Vers 1890-vers 1965], BAnQ, Collection Magella Bureau, P547,S1,SS1,SSS1,D32,P074R)

Vue de la quatrième église de la paroisse mère de Beauport entre 1890 et 1916. (Beauport . – [Vers 1890-vers 1965], BAnQ, Collection Magella Bureau, P547,S1,SS1,SSS1,D32,P074R)

Vue actuelle de l'église de La-Nativité-de-Notre-Dame de Beauport en 2015. (Collection de l'auteur)

Vue actuelle de l’église de La Nativité-de-Notre-Dame de Beauport en 2015. (Collection de l’auteur)


Localisation


Si cette carte postale plus que centenaire suggère l’ancienneté de l’église de Notre-Dame-de-la-Nativité[1], elle ne témoigne que partiellement de son enracinement durable à Beauport. En effet, ce site témoigne d’une présence religieuse assurée depuis près de 350 ans. L’effort colonisateur à Beauport, soutenu par les seigneurs Robert Giffard de Moncel (ca 1589-1668) et son fils Joseph (1645-1705), justifie l’édification d’une première église[2] vers 1672 dans l’espace communal bordant le bourg du Fargy[3]. Cette position excentrique du cœur institutionnel perdurera jusqu’à nos jours. Au début des années 1720, un second lieu de culte est édifié à quelques mètres au sud du premier. Le temple connait plusieurs transformations, la plus visible étant sans doute l’ajout de deux tours en façade à la fin du XVIIIe siècle.

Plan de Beauport réalisé dans le contexte du siège de Québec en 1759. On distingue le bourg du Fargy et, non loin au sud, le site de la seconde église de Beauport. (Détail de A correct plan of the environs of Québec and of the battle fought on the 13th September 1759..., Thomas Jefferys, 1759, BNF, département Cartes et plans, GE SH 18 PF 127 DIV 7 P 14)

Plan de Beauport réalisé dans le contexte du siège de Québec en 1759. On distingue le bourg du Fargy et, non loin au sud, le site de la seconde église de Beauport. (Détail de A correct plan of the environs of Québec and of the battle fought on the 13th September 1759…, Thomas Jefferys, 1759, BNF, département Cartes et plans, GE SH 18 PF 127 DIV 7 P 14)

Esquisse de la seconde église de Beauport, réalisée par John Pattison Cockburn en 1831. Document tiré de Michel Dufresne, Beauport, de la côte à l'arrière-pays : ses paysages et ses traditions, Québec: Direction de l''inventaire des biens culturels et Direction des arrondissements, 1977, p. 38.

Esquisse de la seconde église de Beauport, réalisée par James Pattison Cockburn en 1831. Document tiré de Michel Dufresne, Beauport, de la côte à l’arrière-pays : ses paysages et ses traditions, Québec: Direction de l’inventaire des biens culturels et Direction des arrondissements, 1977, p. 38, via le site nosracines.ca

Une troisième église s’élève à partir de 1849 autour du second temple, qui est démoli dans la foulée. Plus vaste[4], le nouveau lieu de culte se différencie également de l’ancien en abandonnant le style architectural classique au profit du langage néogothique. Son architecte, Charles Baillairgé, le dote de hautes tours-clochers, à l’instar de l’église de Saint-Jean-Baptiste dont il avait dressé les plans quelques années auparavant. Les deux édifices partagent aussi le même triste sort alors qu’ils sont détruits par les flammes[5]. De l’incendie du temple de Beauport, en 1890, il ne reste que les murs qui serviront pour la construction de l’église suivante. L’architecte François-Xavier Berlinguet réalise un bâtiment de même dimension et d’apparence similaire que le précédent. C’est ce bâtiment qui est représenté sur la carte postale apparaissant en tête de ce billet.

Vue éloignée de la troisième église vers 1870. On distingue le chemin de Beauport (avenue Royale) au premier plan. (Beauport - Avenue Royale, J. L. Photo - [Vers 1870], BAnQ, Collection Centre d'archives de Québec, P1000,S4,D59,P101)

Vue éloignée de la troisième église vers 1870. On distingue le chemin de Beauport (avenue Royale) au premier plan. (Beauport – Avenue Royale, J. L. Photo – [Vers 1870], BAnQ, Collection Centre d’archives de Québec, P1000,S4,D59,P101)

Ruines de la troisième église à la suite de l'incendie du 24 janvier 1890. Tiré de "Les ruines de l'église de Beauport", Le Monde illustré (Montréal), vol. 6, no 302 (15 février 1890), p. 1

Ruines de la troisième église à la suite de l’incendie du 24 janvier 1890. Tiré de « Les ruines de l’église de Beauport », Le Monde illustré (Montréal), vol. 6, no 302 (15 février 1890), p. 1, via la collection numérique de BAnQ.

Un autre incendie ravage l’église en 1916. En plus d’un immeuble et de biens liturgiques, ce sont les registres paroissiaux tenus depuis 1673 qui s’envolent en fumée. Une cinquième église est mise en chantier la même année. L’architecte Georges-Émile Tanguay livre deux ans plus tard un temple identique au précédent à l’exception des hautes flèches que l’on retrouvait sur le bâtiment de Berlinguet. Sise sur un important site archéologique et historique, l’église de La-Nativité-de-Notre-Dame fait l’objet d’une protection culturelle lors de la constitution de l’arrondissement historique de Beauport en 1964[6].

Vue de la quatrième église au lendemain de son incendie du 21 février 1916. (Beauport - Église - Incendie . - février 1916, anonyme, BAnQ, Collection initiale, P600,S6,D2,P135)

Vue de la quatrième église au lendemain de son incendie du 21 février 1916. (Beauport – Église – Incendie . – février 1916, anonyme, BAnQ, Collection initiale, P600,S6,D2,P135)

[1] L’église et la paroisse de Beauport ont été désignées sous différents noms depuis le XVIIe siècle. À l’époque où la carte postale a été produite, le toponyme « Notre-Dame-de-la-Nativité » prévalait. L’appellation actuelle (La-Nativité-de-Notre-Dame) ne se serait imposée que dans les années 1950.

[2] Une chapelle avait été édifiée dans les années 1660 mais son emplacement exact n’est pas connu.

[3] Ce toponyme est créé dès le XVIIe siècle en inversant les syllabes du nom du premier seigneur de Beauport. Les premières terres du bourg sont concédées en 1655.

[4] La seconde église mesurait environ 110 pieds de longueur alors que la suivante s’étirait sur 200 pieds.

[5] L’église Saint-Jean-Baptiste est détruite lors de l’incendie de 1881. Voir le billet consacré à cet édifice.

[6] Le périmètre de l’’arrondissement historique est substantiellement agrandi en 1985 pour inclure plusieurs propriétés longeant le chemin Royal et l’avenue Royale. En vertu de la la Loi sur le patrimoine culturel (2012), les arrondissements historiques deviennent des sites patrimoniaux.


Documents consultés

«Site patrimonial de Beauport ». Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Ministère de la Culture et des Communications du Québec, s.d.

BOURQUE, Hélène. « Église de La Nativité-de-Notre-Dame (1916-1918) ». Les églises de Québec. Université Laval, Ville de Québec, ministère de la Culture et des Communications du Québec, s.d.

BRUNEL, Suzel et Sylvie LACROIX. Empreintes & mémoire : les arrondissements historiques de Sillery, Beauport et Charlesbourg. Québec, Les Publications du Québec, 2010, XIII-275 p.

CÔTÉ, Louise. « Paroisse de La-Nativité-de-Notre-Dame (1684) ». Les églises de Québec. Université Laval, Ville de Québec, ministère de la Culture et des Communications du Québec, s.d.

LÉGARÉ, Denyse et Paul LABRECQUE. Histoire de raconter : le Vieux-Beauport, arrondissement de Beauport. [Québec], Arrondissement de Beauport, 2006, 36 p. Coll. « Itinéraires histoire et patrimoine ». (Fichier à télécharger)

ROY, Christian et William MOSS, dir. Scènes de la vie paroissiale: l’archéologie de la place de l’église de La Nativité de Notre-Dame à Beauport: synthèse des données archéologiques et historiques du site CfEt-21. Québec, Centre interuniversitaire sur les lettres, les arts et les traditions, 2014, XIII-147p. Coll. « Cahiers d’archéologie du CELAT », no 39.


Pour me joindre:

Courriel: vues.anciennes@gmail.com

Twitter: Histoire de Québec@vues_anciennes

Advertisements

Vous avez des commentaires ou des suggestions?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s