L’ancien édifice de la Banque de Québec (avant 1917)

 

Vue de l'édifice de la Banque de Québec en bordure des rues Saint-Joseph et de l'Église avant 1917. (Banque de Québec, s.d., Livernois, BAC, Collection de photographies par Jules-Ernest Livernois, PA-024099)

Vue de l’édifice de la Banque de Québec en bordure des rues Saint-Joseph et de l’Église avant 1917. (Banque de Québec, s.d., Livernois, BAC, Collection de photographies par Jules-Ernest Livernois, PA-024099)

Vue actuelle du 505 Saint-Joseph Est construit sur l'emplacement de l'ancien édifice de la Banque de Québec. (Collection de l'auteur, 2016)

Vue actuelle du 505 Saint-Joseph Est construit sur l’emplacement de l’ancien édifice de la Banque de Québec. (Collection de l’auteur, 2016)


 


Publicité de la banque dans l'Indicateur de Québec et Lévis pour l'année 1896-1897. La nouvelle succursale de Saint-Roch y apparait. On remarque également le siège social de la banque construit entre 1861 et 1863. Tiré de Boulanger et Marcotte, L'indicateur de Québec et Lévis, Québec, L. J. Demers et Frère, 1896, p. VII. Via la collection numérique de BAnQ.

Publicité de la banque dans LIndicateur de Québec et Lévis pour l’année 1896-1897. L’adresse de la nouvelle succursale de Saint-Roch y apparait. On remarque également le siège social de la banque construit entre 1861 et 1863 et de nos jours intégré au Musée de la civilisation. Tiré de Boulanger et Marcotte, L’indicateur de Québec et Lévis, Québec, L. J. Demers et Frère, 1896, p. VII. Via la collection numérique de BAnQ.

La fondation du premier établissement bancaire à Québec en 1818 s’avère la réponse des marchands de la capitale à la constitution de la Banque de Montréal un an plus tôt. Bien que la Banque de Québec compte plusieurs souscripteurs francophones à ses débuts[1], elle devient progressivement associée aux intérêts de la communauté d’affaires anglophone. Finançant principalement le commerce du bois, elle connait une expansion limitée au XIXe siècle en raison de sa gestion conservatrice. Au début des années 1890, les activités de la banque sont toujours concentrées dans son siège social de la rue Saint-Pierre à Québec et dans quelques succursales éparpillées en province et en Ontario[2]. L’arrivée de compétiteurs montréalais[3] dans les faubourgs de la capitale à cette époque pousse vraisemblablement les institutions financières locales à accroitre leur présence en ville ; en 1895, la Banque de Québec ouvre quelques succursales dont l’une sur la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch[4].

Occupant initialement l’ancien édifice de la Banque du Peuple, la Banque de Québec entreprend en 1897 la construction d’une nouvelle succursale à l’angle des rues Saint-Joseph et de l’Église (du Parvis). Au terme d’un concours provincial, les plans de l’architecte Georges-Émile Tanguay (1858-1923) sont retenus. Bâti au coût d’environ 30 000 dollars, l’immeuble est réparti sur trois étages; le rez-de-chaussée est conçu pour abriter les locaux de la banque alors que des bureaux logent dans le sous-bassement et aux étages supérieurs. Quelques facteurs contribuent à donner du prestige au bâtiment: emplacement en retrait de la rue Saint-Joseph, parement de brique et pierre et apparence extérieure caractéristique du style Château alors en vogue. Fait à noter, des travaux d’ébénisterie et de sculpture sont confiés à la réputée entreprise de Philippe Vallière (1832-1919).

Plan de l'architecte Georges-Émile Tanguay représentant le rez-de-chaussée de l'édifice bancaire construit en 1897-1898. Tiré de « 505 rue Saint-Joseph Est », Documents historiques numériques, Archives de la Ville de Québec, non daté.

Plan de l’architecte Georges-Émile Tanguay représentant le rez-de-chaussée de l’édifice bancaire construit en 1897-1898. Tiré de « 505 rue Saint-Joseph Est », Documents historiques numériques, archives de la Ville de Québec, non daté.

Plan de l'architecte Georges-Émile Tanguay représentant l'élévation latérale du bâtiment, telle que vue depuis la rue de l'Église. Tiré de « 505 rue Saint-Joseph Est », Documents historiques numériques, Archives de la Ville de Québec, non daté.

Plan de l’architecte Georges-Émile Tanguay représentant l’élévation latérale du bâtiment, telle que vue depuis la rue de l’Église. Tiré de « 505 rue Saint-Joseph Est », Documents historiques numériques, archives de la Ville de Québec, non daté.

Vue de la rue Saint-Joseph vers 1912 qui permet de saisir la centralité de l'édifice bancaire (à droite) dans le quartier Saint-Roch. On remarque à gauche l'église de Saint-Roch, qui sera reconstruite peu après, et les édifices des compagnes Paquet et Laliberté. (St. Joseph Street - Rue Saint-Joseph, Quebec, Canada, The Publicity Bureau, Québec, 1912, p. 7, via les archives de la Ville de Québec, collection iconographique de la Ville de Québec, CI-N030940)

Vue de la rue Saint-Joseph vers 1912 qui permet de saisir la centralité de l’édifice bancaire (à droite) dans le quartier Saint-Roch. On remarque à gauche l’église de Saint-Roch, qui sera reconstruite peu après, et les édifices des compagnes Paquet et Laliberté. (St. Joseph Street – Rue Saint-Joseph, Quebec, Canada, The Publicity Bureau, Québec, 1912, p. 7, via les archives de la Ville de Québec, collection iconographique de la Ville de Québec, CI-N030940)

 

En 1917, la succursale change de main alors que la Banque de Québec est acquise par la Banque Royale du Canada[5]. Le bâtiment de la rue Saint-Joseph demeure inchangé jusqu’en 1948 où son propriétaire décide de le démolir pour le remplacer par un nouvel édifice répondant mieux aux besoins de l’institution financière : le bel immeuble de Georges-Émile Tanguay fait ainsi place à une construction moins ornementée de style Art déco, conçue par l’architecte américain Sumner Godfrey Davenport (1877-1956)[6]. La façade est légèrement remaniée en 1975 dans la foulée de l’installation du toit du Mail Saint-Roch. Menacé de démolition après avoir été laissé à l’abandon dans les années 1990, l’édifice est acquis par un promoteur immobilier qui lui donne son apparence actuelle entre 1999 et 2001 et le recycle pour un usage commercial.

Vue de la rue Saint-Joseph vers 1955. La succursale bancaire de la Banque Royale y apparait telle qu'elle était avant les transformations de 1975 et 1999-2001. (Rue St. Joseph, Québec = St. Joseph Street, Canada, ca 1955, Hayward, S. J. et Kirouac, Emile, AVQ, Collection iconographique de la Ville de Québec, CI-N023094)

Vue de la rue Saint-Joseph vers 1955. La succursale bancaire de la Banque Royale y apparait telle qu’elle était avant les transformations de 1975 et 1999-2001. (Rue St. Joseph, Québec = St. Joseph Street, Canada, ca 1955, Hayward, S. J. et Kirouac, Emile, AVQ, Collection iconographique de la Ville de Québec, CI-N023094)

Vue des travaux de construction du Mail Saint-Roch en 1973. Au premier plan, on y aperçoit la succursale bancaire de la Banque Royale avant les travaux de 1975. (Vues de la rue Saint-Joseph et épiceries de quartier à Québec - 1973-01-26, BAnQ, Fonds Ministère des Communications, E10,S44,SS1,D73-33)

Vue des travaux de construction du Mail Saint-Roch en 1973. Au premier plan, on y aperçoit la succursale bancaire de la Banque Royale avant les travaux de 1975. (Vues de la rue Saint-Joseph et épiceries de quartier à Québec – 1973-01-26, BAnQ, Fonds Ministère des Communications, E10,S44,SS1,D73-33)

Notes

[1] En effet, dans le texte de loi qui incorpore la Banque, figure le nom de plusieurs francophones parmi les souscripteurs. Voir Les statuts provinciaux du Bas-Canada : onzième volume, Québec, P. E. Desbarats, 1821, p.9; dans les mémoires de Charlotte H. Gethings (Mrs Daniel MacPherson), on retrouve une nomenclature des premiers administrateurs de la banque parmi lesquels se trouvent Louis-Joseph Massue, Jean Langevin, Philippe Aubert de Gaspé et Étienne Lagreux. Voir Mrs Daniel Macpherson, Mes mémoires : ce que j’ai vu et entendu en traversant le long chemin de la vie depuis l’année 1835 et qui ma [sic] conduit à la Sainte église catholique, Montréal, 1891, p. 18. Via nosracines.org

[2] La Banque de Québec ouvre une succursale à Trois-Rivières en 1853, à Toronto en 1854, à Montréal en 1866 et une à Ottawa à la même époque.

Liste du personnel de la banque en 1850. On y remarque la prééminence de la représentation anglophone et la présence d'agents dans quelques villes, quelques années avant la fondation de succursales. (Tiré de Robert W. S. Mackay, Mackay's Quebec Directory, Québec, s.n., 1850, p. 199. Via la collection numérique de BAnQ)

Liste du personnel de la banque en 1850. On y remarque la prééminence de la représentation anglophone et la présence d’agents dans quelques villes, quelques années avant la fondation de succursales. (Tiré de Robert W. S. Mackay, Mackay’s Quebec Directory, Québec, s.n., 1850, p. 199. Via la collection numérique de BAnQ)

[3] La Banque du Peuple installe une succursale dans Saint-Roch en 1886 et la Banque Jacques-Cartier dans Saint-Sauveur en 1889 et dans Saint-Jean-Baptiste en 1893.

Vue de la rue Saint-Joseph vers 1945. On aperçoit l'édifice de la Banque Royale à gauche, quelques années avant sa démolition et son remplacement par le bâtiment actuel. On remarque également

Vue de la rue Saint-Joseph vers 1945. On aperçoit l’édifice de la Banque Royale à gauche, quelques années avant sa démolition et son remplacement par le bâtiment actuel. On remarque légèrement à la droite du centre l’emplacement de la première succursale de la Banque de Québec dans Saint-Roch. Il s’agit du bâtiment de deux étages. (Vue de l’intersection de la rue Saint-Joseph et de la rue de l’Église, ca 1945, anonyme, AVQ, collection iconographique de la Ville de Québec, CI-N008397)

[4] En 1895, la banque ouvre également une succursale sur la rue Saint-Jean. Une autre dans le quartier Saint-Sauveur suivra.

[5] Les sources consultées ne s’entendent pas sur les causes précises de cette fusion. Elles soulignent toutefois que la Banque de Québec subit des revers financiers dans le contexte de la Première Guerre mondiale (mauvais placements, taxes fédérales, forte compétition dans un marché saturé, etc.). Quant à la Banque Royale, elle est fondée à Halifax en 1864 sous le nom de Merchants Bank. Elle devient la Banque Royale du Canada en 1901 et déménage son siège social à Montréal en 1907. La fusion avec la Banque de Québec permet de lui donner accès au marché québécois qu’elle avait jusqu’alors peu investi.

[6] Davenport est l’architecte en chef de la Banque Royale de 1920 à 1942. Il revient en poste en 1945 à titre de consultant en architecture.


Abréviations des centres d’archives

AVQ: Archives de la Ville de Québec

BAC: Bibliothèque et Archives Canada

BAnQ: Bibliothèque et Archives nationales du Québec


Documents consultés

« 505 rue Saint-Joseph Est ». Documents historiques numériques. Archives de la Ville de Québec, non daté. Il s’agit d’un regroupement de documents textuels, photographiques et architecturaux portant sur l’histoire du bâtiment.

« 505 rue Saint-Joseph Est ». Fiche d’un bâtiment patrimonial. Ville de Québec, non daté.

« Banque de Québec ». Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Ministère de la Culture et des Communications du Québec, non daté.

MCDOWALL, Duncan. Banque Royale : au cœur de l’action. Trad. de l’anglais par Gilles Gamas. Montréal, Éditions de l’Homme, 1993, 519 p.

NOPPEN, Luc. Patrimoine du quartier Saint-Roch : Architectures de Saint-Roch. Notes historiques et analytiques. Québec, Ville de Québec, Service de l’urbanisme, Design urbain et patrimoine, [1996], 486 p.

PARÉ, Jean-Pierre. Les banques au Québec. Québec, Éditions GID, 2008, 413 p.

VALLIÈRES, Marc. « Québec à l’ère des chemins de fer et de l’industrie ». Histoire de Québec et de sa région. Tome II : 1792-1939. Québec, Presses de l’Université Laval, 2008, p. 1095-1196.


 Articles connexes

La rue de la couronne et le quartier Saint-Roch (vers 1860)

La rue Saint-Joseph (vers 1895)

L’église et le presbytère de Saint-Roch (vers 1900)

Le boulevard Charest et les grands magasins de Saint-Roch (1947)


Pour me joindre:

Courriel: vues.anciennes@gmail.com

Twitter: Histoire de Québec@vues_anciennes

Advertisements

Vous avez des commentaires ou des suggestions?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s