La rue Saint-Jean extra-muros (1907)

Ville de Québec, quartier Saint-Jean-Baptiste - [Vers 1900 -vers 1965], Collection Magella Bureau, P547, S1, SS1, SSS1, D001, P0701R, BANQ

Ville de Québec, quartier Saint-Jean-Baptiste – [Vers 1900 -vers 1965], Collection Magella Bureau, P547, S1, SS1, SSS1, D001, P0701R, BANQ

Rue Saint-Jean extra-muros, 2014 (collection de l'auteur)

Rue Saint-Jean extra-muros, 2014 (collection de l’auteur)

(Localisation)


La rue Saint-Jean est à l’honneur dans cette photographie réalisée en 1907 et publiée sous forme de carte postale par la librairie Pruneau et Kirouac de Québec. Voie de communication vers la banlieue sous le Régime français, elle devient l’axe structurant du faubourg Saint-Jean, qui prend forme à partir de la fin du XVIIIe siècle. À cette époque, apparaît un cimetière protestant, sur le site duquel est aménagé un lieu de culte en 1822. À cet endroit, entre 1870 et 1882, est édifiée l’église Saint-Matthew, dont on voit le clocher-porche au loin. Au fil de la croissance du faubourg, la rue Saint-Jean se démarque du rôle essentiellement résidentiel des rues avoisinantes. La photographie ancienne montre bien l’ajustement du cadre bâti de la rue Saint-Jean aux besoins de la fonction commerciale des lieux. Généralement construits en briques, pour résister aux flammes qui ont déjà ravagé le faubourg, ces bâtiments combinent la boutique au rez-de-chaussée à l’habitation à l’étage. Ceux-ci sont également plus ornés que les autres immeubles du quartier.

La rue Saint-Jean, l'artère commerciale du quartier, en 1958. (View of St. John Street, William B. Edwards, 6 Aug. 1958, , MIKAN 3330331, BAC)

La rue Saint-Jean, l’artère commerciale du quartier, en 1958. (View of St. John Street, William B. Edwards, 6 Aug. 1958, , MIKAN 3330331, BAC)

Vue aérienne des faubourgs Saint-Jean-Baptiste et Saint-Louis vers 1927 montrant la trame urbaine avant la construction de l'autoroute Dufferin-Montmorency. (Extrait Ville de Québec - Quartier Saint-Jean-Baptiste... - [vers 1927], Fonds Ministère des Terres et Forêts, E21,S110,SS1,SSS1,PK120-9, BANQ

Vue aérienne des faubourgs Saint-Jean-Baptiste et Saint-Louis vers 1927 montrant la trame urbaine avant la construction de l’autoroute Dufferin-Montmorency. (Extrait Ville de Québec – Quartier Saint-Jean-Baptiste… – [vers 1927], Fonds Ministère des Terres et Forêts, E21,S110,SS1,SSS1,PK120-9, BANQ

Vue de l'avenue Dufferin en 1971, après son aménagement. (Construction de l'autoroute Dufferin-Montmorency à Québec, Jules Rochon - 1971-10, Fonds Ministère des Communications, E10,S44,SS1,D71-381,PE4, BANQ

Vue de l’avenue Dufferin en 1971, après son aménagement. (Construction de l’autoroute Dufferin-Montmorency à Québec, Jules Rochon – 1971-10, Fonds Ministère des Communications, E10,S44,SS1,D71-381,PE4, BANQ

De nos jours, la vitalité commerciale de la rue Saint-Jean demeure, bien que celle-ci ait été affligée des problèmes similaires à ceux de Saint-Roch dans les années 1960. Visiblement, le cadre bâti s’est densifié.  L’affluence et le prestige de la place d’Youville ont favorisé la construction en 1970 de l’édifice de la Banque de Montréal (à gauche, 2014) et en 1999-2000 de l’Hôtel Palace Royal (à droite, 2014). La présence de l’autoroute Dufferin-Montmorency y est également pour beaucoup. Planifiée à partir de 1967, elle doit relier le centre-ville de Québec à la côte de Beaupré. Deux ans plus tard, le chantier débute par la démolition d’une trentaine de bâtiments pour faire place à l’avenue Dufferin (renommée Honoré-Mercier en 2001), soit la portion urbaine de l’autoroute entre la colline Parlementaire et le côté nord du promontoire. La rue Saint-Eustache s’en trouve rayée de la carte. Vue comme une cicatrice urbaine, l’avenue Dufferin fait l’objet de travaux en 2001-2002 pour lui donner un caractère plus agréable.


Documents consultés

Répertoire des toponymes de la ville de Québec. Ville de Québec.

Division du Vieux-Québec et du patrimoine. Saint-Jean-Baptiste : entre faubourg et centre-ville. Québec, Ville de Québec, 1988, 72 p. (Fichier PDF accessible en libre téléchargement)

GAGNÉ, Guillaume. « De l’autoroute Dufferin-Montmorency au boulevard urbain Du Vallon : quels changements? ».  Mémoire de maîtrise, Université Laval, Québec, 2006, sans pagination (document accessible en libre)

MORISSETTE, Jean-Bruno. « La friche autoroutière : Une lecture morphologique et sensible d’un paysage intermédiaire ». Mémoire de maîtrise, Université Laval, Québec, 2011, 192 p. (fichier PDF accessible en libre téléchargement)

OUELLET, Stéphanie et al. Histoire de raconter : Le faubourg Saint-Jean, arrondissement de la Cité-Limoilou, Québec, Ville de Québec, 2012 (2006), 32 p. Coll. « Itinéraires, histoire et patrimoine ». (Fichier PDF accessible en libre téléchargement)


Article relié

La place d’Youville (vers 1910)


Pour me joindre:

Courriel: vues.anciennes@gmail.com

Twitter: Histoire de Québec@vues_anciennes


Advertisements

8 réflexions sur “La rue Saint-Jean extra-muros (1907)

  1. J’ai pris connaissance de votre blogue par le biais de l’article dans Le Soleil du 30 août 2014. Je l’ai parcouru dans son ensemble. Merci et bravo pour ce travail fascinant et continuez pour le plaisir et la satisfaction de lecteurs comme moi intéressés au passé et par la transformation de celui-ci au présent

    J’aime

Vous avez des commentaires ou des suggestions?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s